top of page
Rechercher
  • cueillir56

Retour sur l'Achillée millefeuille

Herbe de la Saint-Jean, Sourcil de Vénus, herbe à la saignée, herbe aux charpentiers, herbe des militaires, Saigne-nez ... De jolis noms qui racontent un peu de son histoire et de ses usages ... Plante des femmes mais aussi utile aux hommes (elle tire son nom d'Achille, qui s'en aurait servi pour soigner ses soldats durant la guerre de Troie), c'est une plante très commune de nos campagne et qui mérite toute notre attention. Nous l'adorons ! Présentation : Achillea millefolium. Famille des astéracées. C'est une essence pionnière, indifférente à la nature du sol, capable de s'enraciner profondément dans le sol et de le stabiliser par ses stolons. Haute de 15 à 60cm, ses feuilles sont allongées, doublement pennées, et finement découpées. Ses fleurs sont blanches (voire rosées) toutes petites et regroupées sur de minuscules capitules eux -mêmes formant des panicules denses et plats. De mai à octobre, sa floraison peut être confondue avec celle de la carotte sauvage (Apiacées, fleurs en ombelle). Attractive pour la biodiversité elle accueille de nombreux coléoptères, mouches, papillons, abeilles domestiques et sauvages mais aussi des oiseaux qui consomment ses graines. Au jardin, elle active et facilite le compostage. Un purin de fleurs (20g de fleurs sèches pour 1l d'eau macérées pendant 24h) renforce des préparations fongicides à base de prêle, de bardane ou de tanaisie par exemple. Il existe des variétés horticoles d'Achillée, jaune/orangé, ou rose/rouge. Sa présence est un cadeau, sachons l'accueillir !


Composition, propriétés et usages de l'Achillée : Parties utilisées : fleurs, feuilles, racine Composants et principes actifs : - Acides (salicylique, acétique, malique, cafféique) - Flavonoïde, acides gras, alcaloïdes(achilléine), coumarine, mucilages - Huile essentielle (camphre, linalol, pinène) dans les fleurs (6 à9 %) - Tanins (3 à 4%) - Minéraux (K, Ca, Mg, P ...) et vitamines (C, E, B3, B2, B1, B9 et pro-A) Bienfaits et propriétés thérapeutiques principales : - En usage interne : tonique amer, stimulant, antispasmodique, diurétique, anti-hémorroïdaire, emménagogue, hémostatique, vulnéraire, fébrifuge, anti-inflammatoire - En usage externe : antiseptique, résolutif, cicatrisant, anti-inflammatoire. Pour les coupures, petites blessures, coups et contusions diverses, saignements de nez, plaies hémorroïdes. Usages : Contre des troubles féminins (leucorrhées, endométriose, aménorrhées, pré-ménopose etc), les problèmes de circulation sanguine (varice, hypertension, hémorroïdes...), les problèmes de peau (plaie, coupure, acné...), une fatigue générale, un manque d'appétit ou une gastroentérite L'atelier : Lors de cet atelier nous avons donc pu découvrir ses bienfaits et usages avec plusieurs préparations concrètes. Chaque participant est reparti avec ses flacons: - Le macérat huileux de fleurs sèches. Lequel une fois filtré pourra être utilisé en massage sur les jambes pour soulager des problèmes de circulation (jambes lourdes, varices) ou A partir de ce macérat, il sera possible d'élaborer un baume en ajoutant de la cire d'abeille. - La tisane : ses propriétés antispasmodiques en font un excellent remède pour des spasmes intestinaux et utérins. Testé et validé ! - Le sirop : à partir d'une infusion longue et l'ajout de sucre (la moitié du poids liquide) voilà un sirop que les enfants peuvent boire sans difficulté pour soulager des troubles intestinaux. - Des petits gâteaux ! Plusieurs recettes possibles, l'idée est d'incorporer des fleurs sèches à la préparation afin de l'aromatiser. Cela peut être des biscuits salés (cookies avec noix de cajou, gressins, crackers ...) ou sucrés (cookies avec raisins secs , pépites de chocolat ..)! Retrouvez nos recettes sur la page dédiées de notre site.



96 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page